Le Project bWay4edu

 

Bway4edu & Gestion de l'Environnement et développement durable

 

Il s’agit d’une vision globale, intégrée et cohérente, fondée sur une approche participative de tous les acteurs concernés. Dans le cadre de cette nouvelle vision, une stratégie nationale qui fait de la protection de l’environnement une préoccupation majeure et un objectif central du développement socio–économique.

Celle ci comporte plusieurs axes fondamentaux et prioritaires, dont en particulier :

 

 

  1. La mise en place d’un cadre institutionnel et réglementaire approprié, tout en dynamisant les institutions existantes .Ce qui est de nature à rendre efficace la politique de protection des ressources naturelles nationales.
  2. L’objectif de renforcer la protection de l’environnement et d’instaurer les bonnes pratiques dans ce domaine. De même, former tout un réseau d’agents de l’environnement visant le renforcement du contrôle de l’environnement pour la mise en place et un fonds national de l’environnement pour financer les programmes de conservation et de préservation de l’environnement.
  3. La lutte contre la pollution de l’air, avec notamment un programme de suivi .
  4. Permettre l'amélioration de la gestion des déchets au moyen de l’éradication des sacs en plastique, vers la création d’un Centre national d’élimination des déchets spéciaux, l’élimination des huiles usées et des pneus usagers.
  5. Il s’agit surtout d’enrayer l’invasion des sacs en plastique qui enlaidissent le paysage et menacent la flore et la faune.
  6. La protection de la biodiversité et la promotion du développement rural à travers la mise en place des energies alternatives et ces actions visent entre autres à sensibiliser la population sur les problèmes de l’environnement et à améliorer l’approvisionnement énergétiqueen milieu rural.
  7. L’application de ce projet de formation entre dans la politique adéquate d’incitation fiscale et financière favorisant les actions et projets protégeant l’environnement et assurant un développement durable. Cette politique doit être appliquée dans le cadre d’un partenariat entre l’Etat et les autres intervenants : le secteur privé, les collectivités locales, les ONG.

 

Quatre priorités ont été ainsi fixées dans le projet :

— la protection des ressources en eau

— la réduction des déchets et l’amélioration de leur gestion ;

— l’amélioration de la qualité de l’air et la réduction de la pollution atmosphérique ;

— la protection et la préservation des sols et du littoral